Allergies croisées

Qu'est-ce qu'une allergie croisée ?

Une allergie croisée survient quand une personne allergique à une substance réagit à une autre car il existe des protéines qui se ressemblent dans les deux substances même si elles n’ont a priori rien en commun.

Une personne allergique à cette protéine peut donc réagir à la fois :

  • à un pollen et à un aliment
  • à deux aliments distincts
  • à deux pollens différents

Les principales allergies croisées

Allergies croisées entre pollens

Bouleau

Aulne, charme, noisetier, chêne, châtaigner, olivier, frêne, lilas, phléole, chiendent, ambroisie, armoise

Allergies croisées entre pollens et aliments

Ambroisie

Pomme, pêche

Armoise

Céleri

Bouleau

Pomme, pomme de terre, pêche, cerise, poire, abricot, noisette, carotte, céleri, persil, tomate, soja, cacahuète

Cyprès

Pêche

Ficus

Figue

Allergies croisées entre aliments

Œuf 

Volaille

Lait de vache

Viande de bœuf, lait de chèvre, lait de jument

Arachide 

Soja, pois, lentilles, lupin, autre fruits à coque

Sésame, moutarde

Noisette, kiwi, autres graines

Poissons

Autres poissons

Noisette

Noix du Brésil, noix de cajou

Crevette 

Crabe, homard

Blé 

Orge, seigle

Pêche 

Pomme, prune, cerise, poire

Melon 

Melon d’eau, banane, avocat

Allergies croisées entre animaux

Chat

Chien, rongeurs, cheval, bovins, porc

Acariens

Crevette, crabe, langouste, escargot, blatte

Allergies croisées entre pneumallergènes non polliniques et aliments

Acariens

Escargot, crevette

Latex

Kiwi, banane, avocat, châtaigne, melon

Oiseaux

Œuf de poule, œuf de caille, viande de poulet, viande de dinde, lait de vache

Chat

Viande de porc

Lupin

Arachide

Comment faire face à mon allergie ?

Cas d'un diagnostic d'allergie à un aliment

Lorsque l’on suspecte une allergie alimentaire, l’avis d’un allergologue est essentiel. Il faut en effet s’assurer, dans un premier temps qu’il s’agit bien d’une allergie alimentaire et, dans un deuxième temps, identifier la ou les substances responsables de la réaction allergique. Il existe beaucoup d’allergies croisées impliquant les aliments. En faisant ce diagnostic précis, votre allergologue adaptera l’éviction à votre cas et vous proposera un régime basé uniquement sur vos allergies et non sur d’éventuels faux tests positifs. Ce qui permet d’éviter des régimes alimentaires contraignants et injustifiés.

Cas d'un diagnostic d'allergie à un pneumo-allergène

Si l'on retrouve des tests positifs pour des substances responsables d’allergie respiratoire (acariens, pollens, animaux …), seul un diagnostic allergologique précis peut conduire à la mise en place d’un traitement d'immunothérapie allergénique.

 

 

 

L’allergie croisée entre pneumallergènes explique souvent pourquoi on retrouve de multiples tests positifs chez la même personne. L’allergologue saura choisir celui qui est nécessaire et suffisant pour votre traitement et qui soignera l’ensemble de vos allergies.

J'évite ...

L’éviction consiste à prendre toutes les mesures pour lutter contre la présence des substances responsables de l’allergie et limiter leur contact avec la personne allergique. L’éviction est une démarche indispensable et toujours efficace, mais parfois incomplète (acariens) ou impossible (pollens) et doit donc souvent s’associer à un traitement médicamenteux ou d'immunothérapie allergénique.

 

Allergies aux aliments et aux médicaments

Votre allergologue pourra vous conseiller, selon le résultat de votre bilan :

  • Soit de continuer à manger normalement des aliments qui ne sont pas responsables réellement d’allergie chez vous. Vous pouvez avoir un test ou une prise de sang positif pour un aliment sans y être réellement allergique, parce qu’il s’agit d’une allergie croisée par exemple.
  • Soit d’éviter le ou les aliments responsables et/ou les aliments associés. On sait, par exemple, que lorsque l’on est allergique aux crevettes il existe un fort risque de réagir à tous les crustacés ; il est alors conseillé de ne plus en manger.
  • Et même parfois de faire aussi attention aux préparations alimentaires industrielles et aux médicaments en contrôlant bien les étiquettes (allergènes masqués).

Allergies aux Pollens

  • Éviter les promenades dans les forêts et les parcs arborés pendant la saison pollinique et par temps sec et ensoleillé ainsi que les jours de vent.
  • Fermer les fenêtres en milieu de matinée et début d’après-midi (moments où les pollens sont très présents dans l’air).
  • Rouler en voiture vitres fermées.
  • Se laver les cheveux le soir avant de se coucher.
  • Ne pas sécher votre linge à l’extérieur.
  • Éviter de tondre le gazon ou d'être présent pendant la tonte.

Allergie aux acariens

  • Diminuer l'humidité des pièces
  • Baisser la température de la pièce à moins de 19°C
  • Adapter les lieux de vie (laver les rideaux et coussins à 60°, préférer le parquet et linoléum à la moquette et aux tapis …).
  • Dépoussiérer les meubles et passer l'aspirateur fréquemment
  • Traiter les objets propices au développement des acariens (laver les peluches et les draps à 60°…).
  • Utiliser un acaricide et une housse anti-acariens

Allergie de contact

  • Éviter tout contact avec l'allergène en cause

Je traite ...

Les traitements symptomatiques

Les traitements dits “symptomatiques”, soit par voie locale (gouttes, collyres), soit par voie générale (comprimés, gélules), peuvent être pris pour soulager les manifestations allergiques.
Ces médicaments agissent sur les symptômes en masquant les conséquences de la réaction allergique mais ne la suppriment pas.
Exemples de traitements “symptomatiques” : antihistaminiques, corticoïdes.

Immunothérapie allergénique et allergies croisées

Seul un diagnostic allergologique peut conduire à la mise en place d’un traitement d'immunothérapie allergénique.
En faisant la différence entre allergie et réactivité croisée, votre allergologue va adapter au mieux le choix de l’allergène pour votre immunothérapie allergénique.
Avant de connaître les mécanismes des allergies croisées, certains allergiques étaient étiquetés “allergiques à tout”.
En fait, on retrouve chez eux une allergie principale avec de vrais symptômes associés et des tests positifs sans symptômes associés par réactivité croisée.